Les traitements topiques non médicamenteux

Au-delà d’une perte capillaire de 100 cheveux par jour, mieux vaut réagir rapidement pour élaborer et mettre en place le ou les traitements appropriés.

Beaucoup de coiffeurs recommandent comme premier soin une coupe de cheveux et l’espacement ou l’arrêt de certaines techniques (décoloration, mèches, permanente, défrisage…) qui ont tendance à les sensibiliser.

Ensuite priorité aux soins dopants, aux ampoules, aux complexes anti-chute en sachant que seuls des soins très réguliers (1 à 2 fois par semaine) et prolongés dans le temps (minimum de 3 à 6 mois) peuvent freiner une chute et favoriser la repousse.
Tant que le follicule est vivant, il est possible d’activer la repousse, mais s’il est mort tout espoir est perdu.

Notez qu’une chute progressive et régulière s’enraye souvent plus difficilement qu’une chute brutale correspondant à un événement bien particulier (grossesse, prise de médicaments, régimes trop stricts…)
Donc, vigilance de rigueur à la première alerte !

Les compléments alimentaires

Normalement, notre alimentation devrait suffire à apporter toutes les vitamines et les oligo-éléments dont nous avons besoin. Mais tout le monde ne les fixe pas de la même façon.

Pour parer à une carence qui peut contribuer à aggraver une chute de cheveux, il peut être recommandé de supplémenter son alimentation en vitamines et oligo-éléments par des complexes adaptés et disponibles en pharmacie pour lutter contre une alopécie.

Le Minoxidil

Utilisé à l’origine pour traiter l’hypertension artérielle sévère, on s’est aperçu que le Minoxidil pouvait aussi freiner une chute de cheveux modérée. Le problème est son application quotidienne à vie et ses résultats très aléatoires. S’il peut quelquefois ralentir réellement une chute, en aucune façon on ne peut parler de repousse véritable.

Le Finasteride (Propecia®)

Médicament prescrit à une dose 5 fois plus élevée pour le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate, le Finasteride a donné quelques espoirs dans le traitement de la calvitie.

Pour notre part, nous avons toujours refusé sa prescription car dans les effets indésirables, il est noté : impuissance normalement réversible à l’arrêt du traitement !
Les dernières études américaines semblent nous conforter dans notre décision.

Le Sérum Riche en Plaquettes

Pour ralentir la chute des cheveux et même stimuler la repousse.
Le principe est de récupérer, sur un prélèvement sanguin après centrifugation, le plasma riche en plaquettes, qui sont les facteurs de coagulation mais également des facteurs de croissance et de le réinjecter immédiatement dans le cuir chevelu.
Pour optimiser les résultats, nous ajoutons des vitamines spécifiques au cheveu.

Ce traitement effectué une fois par mois pendant 3 mois, puis tous les 6 mois en entretien, favorise la croissance des cheveux intermédiaires ou du duvet à condition que le cheveu n’ait pas complètement disparu.
De façon surprenante, ce sérum possède également une action sur la qualité des cheveux.