Il faudrait en fait parler d’appareil pilo-sébacé, constitué du cheveu et de la glande sébacée.

Le cheveu se divise en deux parties : la tige et la racine

1. La tige, ou partie libre, se trouve à la surface du cuir chevelu. Elle peut atteindre plus d’un mètre de longueur. C’est chez les asiatiques que l’on trouve les cheveux les plus longs.
Son aspect est conditionné par trois paramètres : le diamètre, la kératine et la couleur.

Le diamètre

Il varie entre 50 et 100 microns (1 micron = 1 millième de millimètres).
La section est ronde chez l’européen, aplatie chez l’africain.
Le cheveu le plus épais est le cheveu vietnamien.

La kératine

Constituant fondamental du cheveu, la kératine, protéine très riche en souffre est composée de nombreux acides aminées dont notamment la cystéine et la méthionine.
La cohésion de l’ensemble est assurée par des liaisons chimiques qui donnent aussi au cheveu son aspect lisse ou frisé.

La couleur

La teinte des cheveux est un caractère familial et ethnique et dépend d’un pigment appelé mélanine, également responsable de la couleur de notre peau.

2. La racine, partie cachée du cheveu, est insérée obliquement dans le cuir chevelu.
Cette racine est entourée et protégée par une sorte de petit sac, le follicule pileux.
A ce niveau, les cellules se multiplient activement pour devenir au fur et à mesure de leur ascension, les cellules kératinisées de la tige pilaire.

La glande sébacée assure la lubrification et la souplesse des cheveux via sa sécrétion de sébum substance grasse dont l’excès constitue la classique séborrhée.

La vie d’un cheveu

Un adulte possède de 100 à 150 000 cheveux (200 ou 300 par cm2) issus chacun d’un follicule pileux.
Programmé génétiquement pour donner successivement naissance à environ 25 cheveux d’une durée de vie de trois à six ans, ces derniers émergent à la surface du cuir chevelu, isolés ou par groupes.

La période qui va de la naissance à la chute du cheveu est appelée cycle pilaire. Chaque cheveu effectue son propre cycle, indépendamment des follicules voisins, garantissant ainsi un aspect homogène à la coiffure.

Les cheveux poussent de 0,3 à 0,5 mm par jour soit 1 à 1,5 cm par mois soit encore 12 à 15 cm par an.
La croissance des cheveux se fait en mosaïque : une chevelure est l’assemblage de cheveux de grosseurs et d’âges différents qui se renouvellent en permanence.

Dans une chevelure saine, à tout instant, la répartition entre cheveux en croissance et cheveux au repos est de l’ordre de 90 -10.
Il est donc tout à fait normal de perdre chaque jour de 50 à 100 cheveux, ceux-ci étant remplacés immédiatement ou dans un délai généralement assez court.

Le cycle pilaire comprend trois phases :

  • Une phase de croissance active (anagène) : cette phase intéresse chez l’adulte 80 à 85 % de la chevelure et dure de 2 à 6 ans. Les nouvelles cellules poussent les anciennes vers le haut.
  • Une phase d’inactivité (catagène) : marquée par l’arrêt de la formation active du poil, cette période – brève de 2 à 3 semaines – concerne environ 1 % de la chevelure.
  • Une dernière phase (télogène) : le cheveu meurt, progressivement délogé et remplacé par un nouveau cheveu « anagène » issu du même follicule. Cette phase dure environ trois mois et touche 14 à 20 % des cheveux.

Conclusion

La durée de la phase anagène détermine la longueur des cheveux. Plus elle est courte, plus le cheveu le sera. Une chute de cheveux n’est en effet que l’accélération, voire l’emballement, du cycle pilaire.
Si la chute est aiguë, datant de moins de 6 mois, elle peut être réversible.
Si la chute est chronique, la racine subit des modifications : formation d’un cheveu plus court et plus fragile.
L’aboutissement du processus, après des années d’évolution est une racine de taille minuscule à l’origine d’un fin duvet très court et dépigmenté.

Densité capillaire

Chacun d’entre nous possède sa propre densité capillaire. Génétique oblige, elle peut être plus ou moins importante si l’on est un homme ou une femme mais elle aura de toute façon tendance à diminuer au fil des années, en particulier au moment des bouleversements hormonaux chez la femme.

Volume

Découlant directement de la densité capillaire, le volume est généralement l’apanage des personnes qui ont beaucoup de cheveux. Fines ou épaisses, les tiges capillaires se superposent naturellement les unes sur les autres pour donner cette impression de volume.

Saisons

Nous perdons tous normalement de 50 à 100 cheveux par jour, remplacés par des cheveux en phase de repousse.
Lorsque l’on approche de la centaine, mieux vaut réagir sans toutefois s’affoler.
Au printemps et à l’automne les cheveux ont tendance à tomber plus facilement. Deux périodes qui correspondent l’une à la montée de la sève, l’autre à la chute des feuilles…
Une manifestation passagère fidèle en quelque sorte au rythme des saisons…

Ce qui ne veut pas dire que l’été et l’hiver sont sans problèmes. Attention pour le premier au soleil, au sel marin, au vent qui altèrent et cassent les cheveux, et pour le second, aux différences de température, aux excès de froid et de chaleur.