micronutrition

En 300 avant J.C., Hippocrate préconisait que l’Alimentation soit notre première médecine !
et il avait parfaitement raison.

Mais la qualité nutritionnelle de ce que l’on mange est aujourd’hui dénaturée, car :

⇒ La densité en micronutriments des fruits et légumes a nettement diminué à cause de :

  • L’excès d’arrosage des cultures qui « lessive » les sols et diminue leur richesse en minéraux,
  • L’excès d’engrais, de l’agriculture intensive qui, en augmentant la vitesse de croissance des plantes diminue le temps de fixation des micronutriments,
  • L’excès d’utilisation des pesticides et des herbicides qui diminue la richesse des végétaux en vitamines en empêchant la transformation des minéraux par les micro-organismes, transformation nécessaire à une meilleure absorption,
  • Le raffinage qui enlève aux végétaux une majeure partie de leurs minéraux,
  • La cueillette des fruits et des légumes avant la maturation complète et du temps passé entre la récolte et la consommation (par exemple quatre semaines en moyenne pour les tomates), aliments industriels nettement moins riches en micro nutriments par suite des traitements : stérilisation, séchage par pulvérisation, pasteurisation, ionisation, écrémage, cuisson, extrusion, lavage, raffinage.

⇒ Les aliments riches en micronutriments sont moins consommés :

En France, notre consommation de pain et de pommes de terre a été divisée par deux, de légumes secs par sept alors que nous mangeons deux fois plus de sucre blanc, de viande et de fromage qu’il y a cinquante ans.
Cet état de fait s’explique également par l’évolution des modes de vie (réduction du temps passé à cuisiner, repas déstructurés, repas pris en dehors du domicile, grignotage en constante augmentation, plateaux télé, distribution quasi exclusive de l’alimentation par les grandes surfaces, etc.) qui aggrave ce phénomène : 70% de notre alimentation provenant maintenant des produits industriels.

⇒ Nous subissons l’impact négatif des métaux lourds :

Transportés par la pollution de l’air, de la terre et de l’eau (nappes phréatiques et eau de mer), ils polluent le corps humain : soit directement par contact, soit indirectement par la chaîne alimentaire.
Les institutions de veille sanitaire considèrent même qu’il n’y a quasiment plus aucun endroit au monde qui ne soit pas concerné.

⇒ Notre mode de vie stressé perturbe également l’équilibre physiologique de notre organisme :

En provoquant par exemple, des déperditions de magnésium et une modification de la flore intestinale qui empêche, justement, une bonne assimilation des nutriments contenus dans les aliments.

Mais nos cellules ont toujours besoin d’un apport suffisant en vitamines, en oligo-éléments, en hormones pour fonctionner de façon optimale et prévenir le vieillissement.

C’est pour cela que nous avons tous besoin d’une aide à un moment ou à un autre, mais nous n’avons pas tous besoin de la même chose au même moment, d’où l’intérêt de poser un vrai diagnostic, en sachant qu’il y a toujours précession des signes biologiques sur les signes cliniques.

Plusieurs dizaines de milliers d’études démontrent qu’un conseil alimentaire positif et judicieux, ainsi qu’une supplémentation en micronutriments, peuvent réduire environ de moitié la fréquence de certaines malformations chez l’enfant, des infections, des pathologies cardio-vasculaires et des cancers chez l’adulte, de réduire le risque ou de retarder de façon très substantielle l’apparition des pathologies dégénératives qui touchent avec l’âge tous les systèmes : locomoteur, sensoriels, cérébraux…

D’autres d’études démontrent par ailleurs que les outils nutritionnels peuvent être thérapeutiques ou co-thérapeutiques dans la plupart des pathologies.

Perfusion Vitaminée

La prescription micronutritionnelle pourra être complétée par une Perfusion Vitaminée, afin de détoxifier les cellules en profondeur.

Selon les carences, un cocktail personnalisé composé d’oligo-éléments, de coenzymes, d’acides aminés, de minéraux, de vitamines… est défini et une perfusion lente, complètement indolore, installée.
Stimulé et régénéré en profondeur, l’organisme retrouve son tonus naturel.

Elle sera répétée si nécessaire en fonction de l’âge, du stress et des agressions diverses et variées subies par l’organisme.

Bien entendu, dès la fin de la perfusion, une activité normale peut être reprise.