peeling

Depuis toujours les femmes ont recherché une méthode de peeling du visage pour affiner le grain de leur peau, resserrer les pores, gommer les imperfections.
Dans l’Egypte antique, elles utilisaient une solution d’albâtre, de lait et de miel.
D’autres préparations ont existé également dans la Grèce et la Rome antique, mais c’est vers 1886 que le peeling du visage moderne a vu le jour grâce à un dermatologiste allemand, Paul Gerson UNNA, qui a mis au point la pâte qui porte son nom.

Nous connaissons maintenant beaucoup mieux la structure et le fonctionnement de la peau, et les mécanismes pour stimuler le renouvellement cellulaire, garant d’une peau tonique, ferme et lumineuse, une peau simplement plus jeune.

Ce qui a permis l’élaboration de différents peelings selon le problème ou l’intensité du problème, car c’est la profondeur d’action qui va permettre de traiter l’altération souhaitée :

  • le peeling superficiel aux différents acides de fruits,
  • le peeling moyen à l’acide trichloracétique,
  • le peeling phénol profond,
  • un peeling particulier : le peeling dépigmentant.

Chaque peau étant différente, une consultation préalable permettra de choisir le peeling du visage le plus adapté en fonction du problème à traiter et également de prescrire l’ordonnance cosmétologique à appliquer avant le traitement.

PEELING SUPERFICIEL AUX DIFFÉRENTS ACIDES DE FRUITS

Glycolique, Mandelique, Kojique… (à concentration beaucoup plus forte que ceux contenus dans les crèmes).
Son action est simple : il fait desquamer l’épiderme en détruisant les cellules mortes et en stimulant le renouvellement cellulaire et la synthèse de glycosaminoglycanes (acide hyaluronique).
Le teint devient plus homogène et la structure de la peau plus lisse.
Une préparation de la peau est nécessaire, les 8 à15 jours précédant la séance, par l’application d’une crème aux acides de fruits, matin et soir.
Le traitement nécessite de façon optimale quatre séances à 15 jours d’intervalle. Le même protocole, pratiqué une fois par an, permet d’entretenir le résultat.

PEELING MOYEN À L’ACIDE TRICHLORACÉTIQUE (TCA)

Il exerce une action plus en profondeur. Au niveau de l’épiderme, il accélère le renouvellement des cellules, et au niveau du derme, entraîne un phénomène de collagénèse en stimulant la production de collagène.
Ils nécessitent une préparation cosmétologique de 15 jours à un mois.
Deux protocoles sont possibles, différents par leur concentration en acide donc par leur puissance :

– PEELING À 30%

Ce vrai peeling se pratique au cabinet. A la fin de l’application, l’impression est celle d’un très beau coup de soleil.
48 heures après, la peau commence à devenir marron puis à peler.
En sept jours, tout est terminé, la peau est rosée, lisse, les ridules sont atténuées.
Il est parfois nécessaire de pratiquer 2 peelings à quelques mois d’intervalle pour des marques très profondes.

– PEELING À 15%

On peut obtenir également un bon résultat, avec ce traitement plus léger, mais en réalisant quatre applications à 15 jours d’intervalle.
L’avantage est qu’il n’entraîne aucune éviction sociale.

PEELING PHÉNOL

Un chapitre spécial est dévolu à ce peeling magique : peeling phénol !

PEELING DÉPIGMENTANT : un peeling particulier

Les taches et les imperfections cutanées sont un problème très courant.
Il existe maintenant un protocole spécifique qui comprend une préparation cosmétique d’une durée minimum de 15 jours, puis le peeling, suivi d’un second traitement cosmétique d’une durée d’un mois.
La réussite de ce traitement nécessite également une protection solaire totale.
Si le protocole est bien respecté, les résultats sont très probants, sur toutes les peaux, même les peaux noires.
Ce peeling permet également, de traiter les cernes pigmentés.