La chirurgie des paupières sans bistouri ni cicatrice !

Un excès de peau au niveau des paupières donne souvent un aspect triste et fatigué au regard.
Jusqu’à présent, seule la chirurgie permettait de le traiter. Aujourd’hui, une nouvelle technologie résout ce problème plus simplement : le PLEXR®.

PLEXR® est la contraction de PLasma EXéRèse. S’apparentant à la Blépharoplastie sans chirurgie, il utilise une technologie issue de la physique quantique qui nous apprend que la matière existe sous plusieurs formes, solide, liquide, gazeuse et sous une forme appelée plasma ou les molécules ne sont plus structurées. Le passage dans cet état de la matière libère une quantité d’énergie importante qui va permettre de sublimer (vaporiser) la surface traitée, c’est-à-dire la faire passer d’un état solide à un état gazeux.

Le traitement PlexR® agit en surface, sans réflexion et sans diffusion de chaleur aux tissus environnants.

Sans contact avec la peau, situé à moins de 1 mm de la zone à traiter, une différence de potentielle est créée entre la pointe du dispositif et le tissu à traiter. L’air est alors ionisé et un arc électrique apparait délivrant une grande quantité d’énergie. La chaleur libérée se limite au point de tir et provoque la sublimation de l’épiderme, sans pénétration en profondeur, sans aucune possibilité de dommage pour les tissus environnants et entraînant une rétraction instantanée.

Les promesses de la technique

Il permet de traiter :
– l’excédent de peau des paupières supérieures et inférieures,
– les plis devant les oreilles,
– les rides péribuccales (au dessus et en dessous de bouche),
– les rides d’expressions,
– les cicatrices en excès et en creux (séquelles d’acné…),
– les taches pigmentaires même celles peu intenses,
– les verrues et les petites excroissances cutanées,
– les xanthelasma (plaques jaunes lipidiques sur les paupières).

Le nombre de séances

Selon l’importance de la ptose, des rides et des cicatrices, de 1 à 3 séances peuvent être nécessaires, très rarement 4, espacées au minimum d’un mois.
Pour les indications dermatologiques (taches, verrues…), une séance est en général suffisante de même que pour le xanthelasma.

Est-ce que ça fait mal ?

Une application de crème anesthésiante, en couche épaisse, pendant 30 mn rend le traitement quasiment indolore.

Les suites

Le traitement crée de petites croutes brunâtres à la surface de la peau qui vont persister une huitaine de jours. Il est important de ne pas les arracher et de laisser une cicatrisation naturelle se réaliser.
En tombant, elles laissent la place à de petites rougeurs qu’il est aisé de camoufler. Lors de cette phase de cicatrisation, une protection solaire rigoureuse est indispensable, afin de prévenir un rebond pigmentaire.
Pour éviter l’apparition d’un œdème dans les suites immédiates, un traitement médical est prescrit pendant les 4 premiers jours.

Les contre-indications

Ce sont les peaux noires très foncées car le risque de rebond pigmentaire est très important et la grossesse par principe.

Une indication particulière : le Xanthelasma

Ce sont des dépôts de cholestérol dans les couches superficielles de la peau. Ils se présentent sous la forme de plaques, jaune blanche, touchant la paupière supérieure et inférieure d’un ou des deux yeux, préférentiellement près du nez.
Au début les plaques sont souples, mais elles peuvent devenir plus indurées voire calcifiées au bout de quelques années.
L’évolution spontané du xanthelasma se fait vers l’extension et la coalescence, jusqu’à pouvoir atteindre la quasi-totalité des paupières.
Les paupières ont une peau très fine et le traitement par chirurgie ou laser exposait au risque d’asymétrie de l’ouverture des paupières ou à un ectropion (éversion des paupières laissant apparaître leur muqueuse).
Le traitement PlexR® est très simple, rapide (une séance) et indolore, après la pose d’une crème anesthésiante, on “vaporise” le xanthelasma jusqu’à le faire disparaître complètement.
On applique ensuite pendant quelques jours une crème cicatrisante et une protection solaire rigoureuse.